Devant le grand nombre de maladies chroniques que la médecine soigne sans arriver à les guérir, il serait temps de se demander si les causes physiques sont véritablement l’origine première des maladies… si elles ne seraient pas qu’un maillon de la chaine… si derrière elles, ne se cacherait pas une origine plus profonde au-delà même du sens symbolique des maladies.

Car si nous prenons l’être humain dans sa globalité, physique, psychologique, émotionnelle, énergétique et spirituelle (et non seulement son aspect matériel), nous commençons à discerner une origine plus fondamentale qui serait due à la souffrance de notre être pour ne pas dire de notre âme. 

Celle-ci viendrait du fait que nous ne sommes pas sur notre chemin de vie… que nos actions ne répondent pas à nos aspirations profondes… que nous ne sommes pas heureux !

La maladie serait ainsi un rappel (non une punition) de notre être pour nous indiquer la direction à prendre dans notre existence.

La médecine et la science actuelles s’éveillent-elle à cette réalité ou prennent- elle un autre chemin très dangereux ? 

Cliquez sur ce lien pour voir la vidéo d’analyse de Kristine Jouaux à propos de la formation de Luc Bodin « Créez la vie de vos rêves »

Abonnez-vous à nos flux audios :

Par le Dr Luc Bodin

Malgré une recherche phénoménale sur toutes les plantes et les molécules existantes dans le monde, la montagne de l’industrie pharmaceutique s’est aujourd’hui tournée vers d’autres perspectives.

Ce phénomène été induit par les patrons de ces grandes multinationales qui espèrent grâce à de nouvelles découvertes pouvoir allonger leur propre espérance de vie…, voire retrouver leur jeunesse.

C’est sans doute sous cette impulsion que tous les laboratoires de toute la planète oeuvrent aujourd’hui dans ce sens.

C’est ainsi que les espérances ont évolué avec les découvertes actuelles, passant de soigner les maladies à garder la santé, de prolonger la vie à la prolonger en bonne santé, d’arrêter le vieillissement à rajeunir, de rester jeune à l’immortalité.

C’est ainsi que Zoltan Istvan, un ancien candidat à la présidence des Etats-Unis, affirme que « nous serons en mesure de vivre éternellement d’ici vingt-cinq ans ! ». Car les études effectuées sont très prometteuses.

Des chercheurs du Salk Institute for Biological Studies, un laboratoire indépendant à but non lucratif de Californie, ont démontré que le vieillissement « n’est pas obligé de fonctionner dans une seule direction. Avec une modulation prudente, il peut être inversé ».

Pour réussir cet exploit, les scientifiques ont activé quatre gênes dans les cellules, appelés « facteurs Yamanaka ». Cela démontre que le rajeunissement est possible, reste maintenant à trouver les méthodes pour le réaliser.

Derrière cette recherche se trouve le Graal, c’est-à-dire l’immortalité (physique).

Il est probable que cela surviendra par étapes. Dans un futur proche, il est possible que la vie soit tout d’abord prolongée jusqu’à 110 ou 120 ans.

Ensuite la jeunesse sera préservée et enfin l’immortalité pourra être atteinte. A la vitesse ou les découvertes se réalisent aujourd’hui, cela va venir très rapidement, dans quelques décennies tout au plus.

Dr Jekyll et Mr Hyde

Il est évident que ces découvertes passionnantes présentent une face sombre. Des recherches sont menées actuellement sur la greffe de tète. Celle-ci a déjà été réalisée sur des souris et des singes.

Le clonage humain a été réalisé dans la plus grande discrétion contrairement à celui de la brebis Dolly. Il a été aussi créé des souris transparentes afin d’étudier leur fonctionnement interne, et des chats fluorescents.

Or, même si ces recherches sont pleines de bonnes intentions au départ (sauver des vies, guérir des maladies incurables…), derrière tout cela se trouve un énorme marché financier…

De même, des robots sont actuellement mis au point afin de nous aider dans nos tâches quotidiennes.

Les premiers développements concernent les robots militaires, qui seront même autorisés à tuer des êtres humains, mais aussi la pornographie, où des poupées sexuelles vont bientôt détrôner les classiques poupées gonflables.

Celles-ci sont troublantes de réalisme et modulables à l’infini (taille, couleur de cheveux, de la peau, etc.). Mais elles disposent aussi de divers programmes dont un est prévu pour simuler le viol !

Comme vous le voyez, ces découvertes extraordinaires sont d’abord développées pour satisfaire les aspects les plus sombres de l’être humain et aucunement pour le soulager des tâches quotidiennes, ce qui donnerait le temps à chacun de développer sa recherche d’équilibre et d’harmonie, c’est-à-dire de développer son être véritable.

Demain tous pucés

« L’ère du micropuçage et de la surveillance des individus est devant nous. Les industries pharmaceutiques ont commencé à implanter des micropuces RFID (dispositif d’identification par radiofréquence) dans les médicaments, sous couvert de créer une technologie de “pilule intelligente”. 

De véritables capteurs traçables à distance qui autorisent “labos” ou médecins à entrer au domicile des patients pour surveiller la prise de leurs traitements. […]

La puce est activée lors de l’ingestion au cours de son exposition à l’eau. Une fois avalée, elle envoie à travers les tissus du corps un courant électrique de haute fréquence qui est modulé de telle manière qu’elle fournit un marqueur unique à la pilule. » Cette puce est à notre porte.

Elle est émettrice d’informations nous concernant, mais il est évident qu’elle sera également réceptrice d’ordres venus de l’extérieur pouvant potentiellement agir sur notre physique, voire notre psychisme…

Cela peut commencer dans un simple but médical… mais ensuite, ou cela peut-il mener ?

Car en agissant par exemple sur le système hormonal, il serait sans doute possible de rendre les personnes agressives ou amorphes selon les besoins…

Ainsi, des puces ont été réalisées permettant de remplacer les clés des maisons et des bureaux en passant simplement la main (pucée) devant un lecteur numérique.

Elles peuvent également stocker les données des personnes à contacter en cas d’urgence, les billets électroniques des événements et des voyages en train ou en avion, etc.

C’est ainsi que les Suédois se font micropucer par milliers afin que ce procédé leur rende la vie plus facile.

Une médecine sans âme

Ces découvertes, placées dans de mauvaises mains, peuvent conduire à des dérives désastreuses pouvant nous plonger dans des abîmes difficilement imaginables.

Mais, même sans regarder ces possibilités calamiteuses, il est évident que cette nouvelle médecine qui recherche la jeunesse éternelle a perdu toute son humanité.

Ces progrès sont purement technologiques et sans états d’âme. L’être humain risque d’y perdre sa conscience.

C’est sans doute la raison pour laquelle les anciens Grecs considéraient que le futur (notre présent) correspondait à l’âge sombre de l’humanité…, alors que nous croyons vivre une ère de lumière portée par les découvertes scientifiques…

Mais si cette évolution se poursuit, l’être humain va tout y perdre, jusqu’à son âme.

Une médecine de l’âme

En même temps que ces recherches s’effectuent, l’esprit humain ainsi que sa conscience se développent de manière extraordinaire ces dernières décennies.

La plupart d’entre nous ne s’en sont pas encore rendu compte, du fait de leur vie matérielle éreintante et insatisfaisante.

Mais grâce à ces nouvelles capacités, j’affirme qu’il sera/est possible d’obtenir des résultats comparables à ceux de la science actuelle, mais dans d’autres domaines…, des domaines beaucoup plus en rapport avec nos aspirations profondes, avec notre être profond, ainsi qu’avec l’amour et la compassion.

Je considère que la valeur d’une vie ne se mesure pas au nombre d’années vécues, mais à la recherche de son être et à l’amour que nous aurons su prodiguer autour de nous.

Les symptômes sont des messages

Les symptômes et les maladies sont donc des messages envoyés par notre conscience pour nous indiquer une souffrance à l’intérieur de notre être.

Le langage utilisé est symbolique. A nous de le comprendre. Ces troubles de santé sont présents uniquement pour cela.

Lorsque la personne aura compris le message et surtout qu’elle aura fait ce qu’il faut pour suivre ce que lui exprime sa conscience, alors le symptôme n’aura plus sa raison d’être et il pourra disparaitre.

C’est un peu comme lorsque vous recevez un message d’urgence :

« Il faut réaliser ce travail pour demain. C’est urgent. » Une fois que vous l’aurez lu et aurez réalisé le travail demandé, le message pourra être détruit. Il n’est plus utile ! »

Auteur : Dr Luc Bodin

Cliquez sur ce lien pour voir la vidéo d’analyse de Kristine Jouaux à propos de la formation de Luc Bodin « Créez la vie de vos rêves »

Pour en savoir plus : La médecine spirituelle – Dr Bodin – Ed. Trédaniel

Partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
    477
    Partages
  • 477
  •  
  •  
  •  
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *