Brigitte Couffignal survole ici la synthèse d’un travail collectif et salutaire qui vise à harmoniser les énergies par l’art de la bioénergétique aromatique. Cette discipline s’inscrit dans la lignée innovante des thérapeutiques de l’information. Les fondements de la médecine chinoise sont rappelés et le pouvoir vibratoire des huiles essentielles s’y associe. L’application des huiles essentielles aux points pertinents désactive les mémoires transmises ou acquises et libère les tensions physiques, émotionnelles, psychiques, pour guider les praticiens comme les patients vers l’épanouissement.

Abonnez-vous à nos flux audios :

De manière commune, l’aromathérapie se définit comme étant l’utilisation des huiles essentielles à des fins thérapeutiques.

Notre connaissance et notre pratique de la biochimie aromatique, ainsi que de l’influence psychosensorielle de l’odeur nous permettent de comprendre et d’utiliser aussi le potentiel vibratoire des huiles essentielles dans un but énergétique.

Bien que cela ne soit pas connu, les huiles essentielles occupent leur place dans les fondements de la médecine chinoise. Plus connue est leur utilisation dans les pratiques chamaniques et les rituels religieux. Souvenons-nous que l’érudition au sujet des simples pour procéder à l’élaboration des remèdes a longtemps fait partie du travail sacré effectué dans les monastères.

La puissance de l’arôme

Le terme chinois pour l’arôme est Xiang Hua ; Xiang contient les deux caractères exprimant « récolte » et « soleil ». Hua signifie « raffinée » ou « transformation ». La même traduction appliquée à l’humain désignera : changer ou transformer l’état dans lequel un individu se trouve pour accéder à un autre état.

Qu’il s’agisse de santé ou d’évolution spirituelle, les deux vont de pair. Lorsqu’il est combiné, Xiang Hua signifie que l’arôme induit cinq états différents dont l’individu peut bénéficier : transmutation, calme, beauté, sagesse, méditation. Encore une fois, cinq états qui font référence aux cinq énergies circulantes selon un cours crescendo.

L’huile essentielle, l’âme de la plante

L’huile essentielle représente l’essence, l’âme de la plante. Dans son déroulement de vie, la plante essaie de rejoindre le ciel. Là réside la nature des plantes. Une fois qu’elles commencent à germer, elles développent toute leur croissance vers l’extérieur et toujours dans le sens vertical.

Donc, on peut dire, philosophiquement parlant, que la manifestation du développement des plantes – racines, branches, tiges, feuilles, fleurs, fruits – correspond aux organes des plantes. Leurs organes sont exposés au monde, tandis que les organes humains sont introvertis et entrent dans l’enceinte du corps, alors que l’humain cherche lui aussi la verticalité.

On pourrait dire qu’une plante est comme l’opposé solaire de l’humain. Une fois que les plantes commencent à croître, tout se dirige et se tend vers le haut. C’est pourquoi les plantes sont généralement fortement influencées par l’énergie céleste ; elles poussent vers le ciel.

Les plantes aromatiques ont la particularité d’être spécialement réceptives à l’énergie solaire jusqu’à former un concentré aux propriétés thérapeutiques. Tandis que l’homme et les animaux sont fortement influencés par les cycles lunaires dont le cours amplifie les capacités de création, d’intuition ou d’introversion qui sont liées à l’âme sensitive. De là naissent la complémentarité et la résonance de la plante avec l’humain.

L’alchimie olfactive

La nature, les propriétés biochimiques et olfactives des huiles essentielles forment une unité dynamique qui s’élabore par les cinq mouvements émanant de la nature. De notre point de vue, il existe une analogie entre la naissance de l’huile essentielle, lors de la distillation de la plante, et le travail d’évolution de l’être humain au cours de son existence.

L’oeuvre d’évolution humaine, véritable alchimie solve-coagula, étant ici comprise en tant que travail intérieur d’extraction, de transformation de sa propre matière, au sens généalogique du terme, pour en élaborer le meilleur en devenir. Cette formule contient le secret de toute la transformation du vivant. Solve indique se fondre dans l’éther, le Ciel, comme le parfum. Coagula correspond à se densifier dans la matière, le corps, le Sol. Nous retrouvons là l’équilibre Yin/Yang.

Toute manifestation d’expansion rejoint le cosmos. Toute forme de condensation s’incarne dans la matière. De son côté, l’huile essentielle figure la sublimation de la plante aromatique qui, en partant du Sol, s’élève vers le Ciel, par la lumière transforme sa matière, condense les molécules aromatiques, et délivre l’huile essentielle.

Ainsi, la genèse de l’huile essentielle s’opère selon la loi d’organisation des cinq énergies circulantes. Bois, Feu, Terre, Métal et Eau sont présents à la fois comme symboles des cinq mouvements primordiaux, pour le développement au sein du végétal, et symboles physiques indispensables au déroulement du processus de distillation.

Deux éléments servent les moyens du plan horizontal : le Bois et le Métal. La plante aromatique représente le Bois, sans laquelle rien ne serait. L’alambic est le récipient Métal qui sert de contenant pour réaliser le processus.

Deux éléments servent le plan vertical, les composantes de transformation : le Feu et l’Eau. Le Feu fournit la combustion pour chauffer l’Eau et former la vapeur qui ouvre les poches aromatiques. Le symbole de la croix est posé.

Le cinquième élément est au centre, la Terre. Elle joue le rôle de l’alchimiste, qui tient le pouvoir et les forces de transformation et de transmutation. La Terre représente aussi l’Homme qui fournit les efforts pour se transformer. Il se trouve au centre, mesure les moyens à sa disposition et ses objectifs à atteindre. Voici exposée notre analogie entre distillation de l’huile essentielle et élaboration d’une existence.

L’odeur est une information à grande vitesse

L’odorat est, parmi les sens, celui qui est directement relié aux pulsions réflexes du cerveau, régies par la zone du comportement située dans sa base et nommée rhinencéphale. La signification littérale en grec est « cerveau olfactif ». Les sens transitent par le thalamus, mais l’odorat échappe au contrôle rationnel, alors que le goût, qui s’en rapproche, opère une sélection.

Il y a une relation étroite entre goût et odorat. L’affinité odeur/saveur reconnue, dans le monde culinaire principalement, l’est aussi en médecine chinoise. L’odeur naît de l’émanation de la saveur subtile, l’une et l’autre étant complémentaires. Quant à l’action sur l’organisme, la saveur éveillée par l’organe du goût stimule les fonctions organiques qui s’y rapportent tandis que l’odeur influence directement le psychisme, qui contribue à l’équilibre de l’énergie vitale.

Pour vérifier ce fait, un jour où vous êtes en forme, faites l’essai suivant : aspergez-vous d’un parfum quelconque, pour ne pas dire de mauvaise qualité, respirez l’odeur normalement.

Rapidement, vous constaterez que vous vous sentez moins joyeux qu’avant l’utilisation du parfum. Cette sensation signifie simplement que votre énergie vitale a baissé dès le moment où vous avez posé cette énergie malodorante sur votre corps éthérique.

Le corps éthérique a une réalité, c’est un champ électromagnétique qui recouvre et protège le corps physique. Il est le premier des corps subtils. Sa fréquence vibratoire est plus élevée que celle du corps physique. C’est par son intermédiaire que nous « percevons » certaines choses avant de les voir se manifester.

Ainsi, notre essai montre l’influence de l’odeur sur le potentiel vibratoire. Sentir bon est comme une offrande du meilleur de soi.

Auteur : Brigitte Couffignal

Pour en savoir plus : Médecine classique chinoise et aromathérapie vibratoire B. Couffignal – D. Debar – Dr M. Ar teil Ed. Chariot d’Or.

Retrouvez les autres articles de ce numéro

Magazine Essentiel n°45 (sommaire en page d’accueil)

 

Accédez à tous les produits de la boutique Essentiel

Cliquez sur ce lien pour accéder aux autres produits du site Essentiel

Partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
    674
    Partages
  • 673
  •  
  •  
  • 1
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *