Interview d’André-René Nosi, massothérapeute. Dans cet interview, André-René Nosi vous présente son métier de massothérapeute. Egalement magnétiseur, hypnotiseur et barreur de feu, André-René Nosi est un spécialiste du bien-être énergétique.
Découvrez comment André s’y prend pour vous aider à soulager vos maux et vos troubles relatifs à la fatigue, au stress et aux douleurs physiques en travaillant sur le rééquilibrage énergétique de l’organisme.

Abonnez-vous à nos flux audios :

 

 

Interview version audio :

Transcription

André-René Nosi, massothérapeute, magnétiseur et aussi barreur de feu

Kristine Jouaux : Bonjour, c’est Kristine de penser-quantique.com. Aujourd’hui, j’ai le plaisir d’accueillir André-René, qui est magnétiseur, barreur de feu et hypnotiseur en Haute-Savoie. On va parler d’harmonisation du corps, d’émotions et d’énergie.

Bonjour André !

André-René Nosi : Bonjour !

Kristine Jouaux : Voudrais-tu bien te présenter ? Nous parler un peu de toi, de tes activités et surtout de tes diverses pratiques thérapeutiques.

André-René Nosi : Je suis massothérapeute depuis l’âge de 7 ans. Je suis aussi magnétiseur et barreur de feu aussi depuis l’âge de 7 ans. C’est un don que j’ai hérité. Quand je l’ai découvert, je me suis mis à poser plein de questions à mère pour comprendre.

Kristine Jouaux : Avant qu’on parle de magnétisme, peux-tu nous nous expliquer en quoi consiste ton métier de massothérapeute ?

André-René Nosi : Je pratique les massages. Ma base c’est le massage Californien.

Mais j’ai intégré plusieurs techniques. Je fais du massage intuitif. Pourquoi je propose cela ? Toutes ces techniques que je connaissais, je voulais les partager avec les gens. De plus, il y a des gens qui sont frustrés d’avoir des séances sans ressenti physique. Le massage que je propose me permettais de traiter l’esprit et le corps en même temps.

Kristine Jouaux : Merci.

Tu as dit, au début, que tu as développé cette aptitude depuis l’âge de 7 ans. Est-ce que qu’il s’est passé quelque chose à l’âge de 7 ans ? Ou bien c’est toi qui as pris conscience de tes dons à ce moment-là ?

André-René Nosi : Je me suis rendu compte de cela moi-même !

Magnétisme, massothérapie… Des techniques qui peuvent s’apprendre

Kristine Jouaux : Je te pose cette question, car je voudrais comprendre, si tes aptitudes sont un don ou bien c’est une capacité que l’on peut tous développer. Peux-tu nous expliquer un peu ?

André-René Nosi : Dans le domaine du magnétisme, on peut l’apprendre. On peut, aussi, avoir un don. Comme dans mon cas. J’ai eu la chance de le découvrir ça très jeune. Gamin, je ne voulais pas que les autres le sachent, par peur de leur regard. J’ai eu un parcours de vie normal tout en cachant mes capacités aux autres. J’ai continué ma vie normalement jusqu’au jour, où j’ai eu un grave accident.

Kristine Jouaux : C’est ça le déclencheur !

André-René Nosi : Oui, c’est le déclencheur.

J’ai eu un accident domestique et j’ai eu une brûlure au 3e degré, sur 80% du corps. On m’a hospitalisé. Je ne voulais avoir aucune trace de brûlure sur le visage. Pendant les jours que j’ai fait à l’hôpital en étant brûlé au 3e degré à certains endroits du corps, je suis sorti de la salle de réanimation au bout d’une semaine. Une semaine après je suis rentré à la maison. Durant cette période on ne comprend pas trop ce qui s’est passé. J’ai mis une semaine et demie pour me reconnecter à la réalité. C’est là qu’on prend conscience du pouvoir de la pensée et du pouvoir de ce don. Parce que je me suis auto guéri. Je ne nie pas l’efficacité des médecins et des soins sur le corps, mais une guérison qui devait durer 3 à 4 mois, a duré 15 jours.

Kristine Jouaux : C’est quand même quelque chose de tout à fait spectaculaire. Je suppose que les médecins qui te suivaient à ce moment-là ont dû être étonnés et stupéfaits. Est-ce qu’ils ont cherché à comprendre ce qui t’était arrivé ? Ou bien à comprendre comment tu as récupéré aussi vite ?

André-René Nosi : Non ! Puisque chez eux à l’hôpital ils aimaient souvent faire appel à des coupeurs de feu. Quand je leur ai dit que j’étais ce type de personne, ils ont appelé un médecin spécialisé dans ce domaine pour m’examiner. Ils n’étaient pas surpris de ce qui m’arrivait, mais la vitesse à laquelle j’ai guéri les a surpris.

Kristine Jouaux : Tu as dit que tu avais 80 % du corps brûlé. Est-ce que tu es complètement guéri ? Tu n’as plus aucune séquelle et trace de l’accident ?

André-René Nosi : J’avais tout le corps brûlé, le visage, les bras, les mains brûlées. J’avais seulement le torse intact car j’avais porté un t-shirt.

Kristine Jouaux : Ça fait combien de temps ?

André-René Nosi : 9 ans

Kristine Jouaux : Je vais faire un gros plan sur toi pour qu’on te voie et qu’on voie que tu vas très bien.

Il y a quelques années que tu as eu cet accident et avec le temps ton corps s’est reconstitué. Mais on voit qu’il n’y a aucune trace sur ton corps. C’est stupéfiant. Est-ce que tu fais un lien entre la guérison spirituelle (la guérison de l’esprit ou celle de l’âme) et celle du corps ?

André-René Nosi : Si, je considère que c’est lié. La pensée est une énergie et lorsqu’on touche à l’énergie on touche à tout. Notre corps est une énergie, notre cœur est une pile, l’eau est une énergie, la chair est une énergie, les cellules sont une énergie. Tout est lié. La pensée développée dans ce sens permet de faire beaucoup de choses, bien ou mauvais. Ça permet d’aider beaucoup.

Magnétisme, massothérapie, un travail avec les mains mais aussi avec la pensée !

Kristine Jouaux : Tu as dit que grâce à cette capacité on peut aider beaucoup de monde. Actuellement tu es magnétiseur et tu travailles beaucoup avec tes mains et l’énergie, n’est-ce pas ?

André-René Nosi : C’est exact, je travaille avec mes mains, je travaille avec la pensée. Je travaille à distance. Je peux toujours intervenir dans les massages. J’ai mis en place une technique, comme l’hypnose magnétique. Cette technique me permet de faire de l’hypnose sans parler en passant par le magnétisme et on parle directement aux cellules de la personne pour la reprogrammer.

Kristine Jouaux : Même à distance, ou c’est quand tu as la personne devant toi ?

André-René Nosi : C’est quand j’ai la personne devant moi. Il me faut un minimum de contact avec. À distance, c’est un autre soin qu’on appelle le soin de LaHochi. C’est un super soin guérisseur.

Kristine Jouaux : Pour ce qui est des soins en présentiel, c’est de l’énergie qui passe par tes mains ?

André-René Nosi : C’est juste un canal.

Kristine Jouaux : Tu transmets une énergie qui change la personne ?

André-René Nosi : Je me connecte aux sources d’énergie qui sont autour de moi. Je fais mon soin. Je lui enlève tout ce qui est énergie négative et je le remets dans mon espace. Ensuite je lui transmets de l’énergie positive. Je suis juste un canal.

Kristine Jouaux : Le magnétisme et l’hypnose que tu pratiques, ça peut favoriser la guérison ?

André-René Nosi : Oui, pourquoi ? Parce qu’on va toucher la chair directement et les cellules directement. Ce qui va permettre de toucher les émotions du corps. La technique de massage va nous permettre de délier ces émotions et avec le magnétisme les guérir. Cette technique permet de faire remonter des émotions de longue date.

Aucune contre-indication particulière pour bénéficier de ces pratiques de soins

Kristine Jouaux : Est-ce qu’on a besoin d’y croire pour que ça fonctionne ? Est-ce qu’il y a des prédispositions ? Ou bien tu peux travailler sur n’importe qui ?

André-René Nosi : Je peux travailler sur tout le monde.

Kristine Jouaux : Il n’y a pas de conditions particulières ?

André-René Nosi : On ne cherche pas l’autorisation de la personne, car dans le cerveau il y a souvent des verrouillages naturels. En travaillant sur la personne directement ou à distance, on est sûr qu’avec cette méthode, même si la personne ne veut pas, on va y arriver. Maintenant si la personne est bien disposée, dans ce cas, ça va vite.

Kristine Jouaux : Si la personne a des prédispositions, l’auto-guérison peut arriver plus rapidement et plus facilement ?

André-René Nosi : Oui.

Kristine Jouaux : Tu sens cette résistance, quand tu traites une personne ?

André-René Nosi : Oui. Mais on arrive toujours à aller au-delà, grâce à l’effort et à la bienveillance qui sont plus forts que la résistance. Mais cela va prendre plus de temps. Puisqu’une personne qui est tout le temps en résistance, ça va prendre deux à trois séances pour guérir. Par contre une personne bien disposée, va guérir en une séance pour le même problème.

Kristine Jouaux : Peux-tu nous dire un mot sur la situation que nous traversons ? La maladie ? Le confinement ? Est-ce qu’on a quelque chose à apprendre de cette situation ?

André-René Nosi : Oui, on a beaucoup de choses à apprendre. Moi, personnellement j’étais contre le confinement. Pourquoi ? Parce qu’on nous enlève nos droits de pensée et de liberté. On nous a mis en confinement pour des fausses raisons. Par rapport à notre sujet, je pense que le confinement a aidé beaucoup de personnes à se réaligner avec soi-même.

Kristine Jouaux : De se recentrer.

André-René Nosi : De se redécouvrir et redécouvrir une planète qui méritait qu’on la voit sous un bon œil.

Kristine Jouaux : On l’a mise sur pose pendant 55 jours… !

André-René Nosi : Le confinement a apporté beaucoup de choses, mais en même temps a permis à ce qu’une certaine énergie évolue en positif. Il a permis aux gens de s’ouvrir sur le monde, de se recentrer et de prendre soin de soi-même.

Des méthodes adaptées à chacun pour vous apporter quiétude et apaisement

Kristine Jouaux : Les soins que tu proposes peuvent aider une personne à traverser et à surmonter cette situation ?

André-René Nosi : Oui. À l’heure actuelle on a beaucoup de patients qui viennent parce qu’ils ont commencé à s’ouvrir, à voir qu’ils ont des problèmes. On les accompagne par des soins, par des méthodes émotionnelles. On fixe souvent des barrières, personnellement ou bien on laisse la société nous influencer. Nous, on accompagne ces personnes qui ont besoin de quiétude. On applique des méthodes adaptées à chacun.

Kristine Jouaux : Peux-tu revenir sur les soins, que tu as évoqué précédemment ?

André-René Nosi : Je n’aime pas comparer les soins parce que chaque soin a ses propriétés et ses valeurs. Chaque soin a son utilité par rapport à la situation du patient.

Par contre le soin guérisseur a une telle puissance qu’à l’heure actuelle je ne pense pas qu’il y ait un soin aussi puissant. Pourquoi ? Parce que c’est une Américaine qui l’a reçu de l’au-delà et l’a amené sur terre. Le message divin qu’elle a reçu lorsqu’elle recevait ce don disait : “ On va te donner une technique qui peut soigner beaucoup de maladies sans exception”. Pendant 3 ans elle a fait développer la technique dans les écoles en Amérique, dans les années 50. Une personne qui veut passer maître LaHochi doit faire un cursus 3 ans. Par la suite, elle a reçu un autre message qui disait qu’elle devait passer la méthode à tout le monde, pour cela elle devait la simplifier pour que les autres comprennent facilement. Elle a sorti un livre avec une nouvelle méthode plus simplifiée et c’est ça qui est arrivé en Europe. C’est une formation de 5 à 6 heures qui permet de devenir Maître LaHochi et pratiquer des soins.

Kristine Jouaux : Pour devenir Maître LaHochi, il faut faire des choses avant ?

André-René Nosi : C’est conseillé d’avoir une certaine connaissance, de connaître les énergies, les chakras et le corps humain. Il faut bien comprendre leur fonctionnement avant. Pourquoi ? Parce qu’on rentre dans un domaine où il faut que notre esprit soit vraiment canalisé. Il y a des méditations et des techniques pour se concentrer enfin de se connecter à un niveau très élevé de l’esprit.

Kristine Jouaux : J’imagine qu’avec 5 ou 6 heures on ne peut pas former quelqu’un qui n’est pas initié ?

André-René Nosi : C’est réservé aux initiés.

Kristine Jouaux : Merci, pour tes explications. Avant qu’on se quitte veux-tu ajouter quelque chose André ?

André-René Nosi : La chose que j’aimerais partager c’est un conseil.

Je voudrais qu’on soit tous dans la joie et la bonne humeur. Parce que, plus on vivra sur terre plus le taux vibratoire sera haut et rien ne va nous empêcher de vivre correctement sur la planète. Par contre si on laisse cette peur de certaines situations nous envahir, notre taux vibratoire va descendre. Et cela va laisser place aux maladies et aux problèmes. Il faut qu’on comprenne que plus on va vivre dans la joie, dans la quiétude, dans la simplicité et dans l’amour, plus notre taux vibratoire va monter très haut et on va vivre tranquillement ensemble.

Kristine Jouaux : C’est un très joli mot pour la fin. Merci André et au revoir.

André-René Nosi : Au revoir

Propos recueillis par Kristine Jouaux

Retrouvez le site internet d’André sur nosi-massotherapeute-sciez.fr.

Partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
    301
    Partages
  • 300
  •  
  •  
  • 1
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *